jeudi 17 janvier 2008

Madeleines au citron confit


Cela aurait pu être la photo du siècle : des madeleines sur l’un des tomes d’A la recherche du temps perdu. L’exemplaire était jauni, ce qui renforçait l’idée du temps qui passe. Mais finalement, c’est une partition de Schubert qui l’a emporté haut la main. Mais dis-moi, Franz, c’était quoi ta madeleine ? Un chocolat viennois ?

Madeleines au citron confit
Pour 14 madeleines

Pour le citron confit
1 citron
60 g de sucre en poudre
1 gousse de vanille

Pour les madeleines
2 œufs
100 g de sucre glace
100 g de beurre
50 g de farine
50 g de poudre d’amandes

Préparez le citron confit

Prélevez le zeste du citron à l’aide de votre outil préféré. Faites bouillir une casserole d’eau et ébouillantez-le trois minutes. Normalement, les pros recommencent cette opération trois fois. Personnellement, en amateur pressée, je ne le fais qu’une fois, tout en ayant mauvaise conscience. Alors choisissez votre camp.
Ensuite, placez le zeste dans une casserole avec 5 cl d’eau, une cuillère à soupe de jus de citron, la gousse de vanille fendue et grattée. Portez à ébullition et laissez infuser 15 minutes sur feu doux.

Préparez la pâte à madeleines
Faites fondre le beurre sur feu doux.
Dans un bol, battez les deux œufs et le sucre glace jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez la farine et la poudre d’amandes, puis le beurre fondu. Terminez par les zestes (sans le sirop, faut-il le préciser ?).

Laissez reposez la préparation au frigidaire pendant une heure minimum.

La cuisson

Préchauffez le four à 220 °.
Versez la pâte à madeleines dans des moules en silicone et enfournez. Au bout de 5 minutes, baissez le feu à 180 ° et laissez cuire encore 15 minutes. Le mieux reste de vous fier à l’allure des madeleines : je les aimes bien cuites, donc assez foncées sur le dessus.
Cette recette est inspirée d’un livre de Coco Jobard pour le citron confit, mais j’ai modifié la pâte à madeleines.

2 commentaires:

tini a dit…

au citron confit, ça doit être bon...

Sophie a dit…

Une variante impeccable à l'heure du goûter. Je prends aussi une tasse de chocolat.